Écriture et sophrologie

Les mots sont les passants mystérieux de l’âme (Victor Hugo)

« Il ne faut rien garder sur le cœur », « Il faut savoir tourner la page »… Les expressions populaires n’ont pas attendu Freud pour comprendre que la parole, qu’elle soit dite ou écrite, libère l’esprit, soulage parfois, ravit souvent.

Celui qui souffre, qui s’interroge, qui est heureux, aura envie – ou besoin – de parler, d’exprimer, de transmettre. Mettre des mots sur les maux, c’est déjà les soigner. Ce n’est pas un hasard si beaucoup se confient à leur carnet intime. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » disait Boileau. La réciproque est vraie : énoncer permet de concevoir clairement. Autrement dit, les mots nous révèlent à nous-mêmes.

Sophrologue diplômée, Sylvie Nau, allie sa connaissance de l’être à ses compétences littéraires. Différents des ateliers ludiques décrits par ailleurs, ses ateliers d’écriture alliés à la sophrologie abordent autant la maîtrise du verbe que la connaissance de soi.

Que ce soit une façon d’exprimer un mal-être indicible ou pour ordonner des pensées confuses, les ateliers Écriture et sophrologie proposés par ÉcriTours, adaptés à la personnalité de chacun, sont un lieu d’épanouissement personnel : « Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste » disait Simone de Beauvoir.

Parler de tout et de rien, c’est apprendre à se (re)connaître. « Je raconte ma vie comme on fait les rêves au réveil. » disait Louis Aragon.

Les informations pratiques et les tarifs sont là.

Pour en savoir plus sur la sophrologie pratiquée par Sylvie Nau, cliquez ici.